Non-Toccata & fugue

Le sous-titre pourrait en être : "Après une lecture de la Toccata et Fugue en Fa de Bach", car de nombreux aspects y renvoient, dont la construction, la métrique, la tonalité... mais en réalité, l'omniprésente cellule génératrice énoncée ici dès la première mesure, a simplement revendiqué le droit à l'existence, en dépit de ces ressemblances génétiques.

Notre ère post-moderne impliquait la négation dans le titre, qui convoque la pensée de Gould : "L'évaluation d'une oeuvre d'art d'après les informations qu'on possède à son sujet est la plus aberrante des méthodes de jugement esthétique". Autrement dit, comment réagissons-nous en présence de données chronologiquement déconcertantes ?

Elle fut créée par Jean Galard en la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'avoir renseigné tous les éléments marqués d'un asterisk (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

DMC Firewall is a Joomla Security extension!