De Sibilla

Au début des années quatre-vingt, c'est en cherchant à harmoniser tonalement une gamme "par ton" (soit en prenant le contre-pied de la solution debussyste), que l'auteur découvre une configuration harmonique singulière*, d'où naîtra De Sibilla, suivi de nombreuses autres oeuvres. Le nom de BACH (Si b, La, Do, "Do b"), venant naturellement se superposer à l'harmonie ainsi obtenue, a déterminé le choix du sombre climat de Si bémol mineur. Le texte latin est tiré de la quatrième Églogue des Bucoliques de Virgile. Ce chœur est devenu la pièce centrale (n°11) du Plafond de la Chapelle Sixtine. De Sibilla fut créé le 16 décembre 1990 en l’église Saint-Germain des Prés, dans le cadre du Festival d’Art Sacré.

"De Sibilla" est édité chez Delatour (cliquez ICI).

De Sibilla: orgue Frédéric Désenclos, choeur dirigé par Jean-François Frémont (création)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'avoir renseigné tous les éléments marqués d'un asterisk (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd